L’optimisation de son site internet est essentielle et malheureusement, souvent négligée. Que ce soit par les graphistes ou par les propriétaires eux-mêmes, cette partie n’est que rarement effectuée. Après tout c’est normal, logique. Si personne ne dit qu’il est important d’effectuer ces petites vérifications et améliorations, on ne peut pas le savoir. Quand bien même cette personne sait que ça existe, comment s’y prendre ? Par où commencer ? Que faire ?

Voilà la différence entre une conception de site uniquement pour le graphisme et une création complète d’un site optimisé. L’optimisation et la création sont deux domaines que je pratique depuis 2011. Alors oui, je ne suis pas le meilleur, mais si j’étais mauvais, je ne serais plus en activité il me semble. Je ne suis pas le meilleur, mais je ne suis certainement pas le plus cher, ni même le moins réactif, ni le moins soucieux de ces clients, ni quelqu’un qui compte ses heures. Bref, je m’égare. Revenons à l’optimisation, cette grande inconnue.

Je précise encore une fois que je vais rédiger seulement pour les éléments de base. Ces vérifications qui peuvent se faire assez rapidement et qui ne demandent pas d’investissement dans les outils spécialisés dans le SEO.

Audit simple et rapide de son site internet en vue de l’optimisé pour le SEO

Est-ce que le site est https ?

Oui, parfait. Non, il faut le faire. Vous ne savez pas comment vous y prendre ? Demandez à votre hébergeur (pas votre webmaster car s’il avait voulu le faire, en tant que professionnel, il l’aurait fait de lui-même il y a longtemps).

Le https n’est pas pour faire joli. Les visiteurs et potentiels clients sont très soucieux de ce niveau de sécurité. Ok, ça n’assure pas que le site soit honnête ni même piraté mais c’est le minimum du minimum comme signe de confiance. Vous, personnellement, achèteriez-vous sur un site n’affichant pas le cadenas https sur la barre d’adresse ?

Bonus : Est ce que toutes les pages chargent uniquement du contenu https ? A vérifier avec Screaming Frog, c’est plus rapide qu’un contrôle à la main.

Est-ce que le site est adapté aux mobiles ?

Oui, parfait. Non, il va falloir s’en préoccuper. Plus de 90% des recherches commencent sur mobile. Plus de 50% des achats e-commerces se font sur le mobile. Si votre site n’offre pas une navigation aisée depuis ce périphérique…vous ne vendez rien, et plus encore, le visiteur ne risque pas de revenir.

Le site a-t-il une favicon ?

La favicon est la petite image que l’on voit à gauche de l’onglet de la page web. Ici, une petite tête. La favicon ajoute de la légitimité à votre site. Google recommande fortement d’en avoir une.

Est-ce que les fiches produits sont optimisées ?

Oui, parfait. Non, il va falloir y songer. Qu’est ce qu’une fiche optimisée ? Il s’agit de la page produit donnant toutes les informations concernant celui-ci. Ses caractéristiques, son utilisation, pourquoi celui-ci est mieux qu’un autre, les photos pour le montrer convenablement. Chaque page produit devrait comporter au minimum 300 mots de description. Bien sûr, on ne présente pas un chauffe-eau comme on présente une bouteille de vin, mais il y a de petites choses qui permettent à votre visiteur de préférer votre page, de préférer votre produit à celui de la concurrence. Par exemple, pour la bouteille de vin : quelle est la température de service, avec quoi accompagner (plat, entrée, dessert…) cépage, terre, géographie…

Est-ce que les images sont optimisées ?

Les images (des produits et autres sur le site) doivent peser au maximum 100ko. Mieux, il faut s’arranger pour télécharger les images à la bonne taille, ou au minimum à la taille maximum où elle sera affichée. Qu’est ce que ça veut dire ? On arrête d’envoyer des images sorties de l’appareil photo, pesant 5Mo et mesurant 4000pixels alors qu’elles seront affichées tout au plus en 1600pixel (et 800pixel pour une image produit). Ces images peuvent être retravaillées gratuitement avec les outils disponibles sur votre PC ou sur les sites internet.

Est-ce que les pages ont toutes un titre unique ?

Oui, parfait. Non, au travail. Pour vérifier cela, il faut utiliser un outil. L’outil le plus facile pour cela est Screamingfrog. La version gratuite permet déjà beaucoup de choses. Chaque page doit avoir un titre (en H1) et être unique, et même, avoir un titre intéressant (Home, accueil, boutique… ça ne veut rien dire).

Est-ce que l’architecture des titres est respectée ?

Ce que l’on appelle les balises Hn (h1, H2, H3…). Ces titres et sous-titres permettent aux moteurs de recherche et à l’internaute de mieux comprendre la page. Là encore, Screamingfrog doit être utilisé. Faire ces vérifications à la main, page après page demande trop de temps.

PS : On n’utilise pas ces balises Hn juste pour afficher du texte plus gros !

Les pages du site sont elles accessibles ?

Etes vous vraiment sûr que toutes les pages du site sont accessibles aux moteurs de recherche et donc aux visiteurs ? La Search Console Google et Screamingfrog peuvent vous le montrer.

Pourquoi est-ce important. Les moteurs de recherche parcourent le web à une vitesse incroyable. S’ils arrivent sur un obstacle (une page cassée, une page 404), ils perdent du temps. Ca les met en colère. Plus cette colère augmente, plus la sanction est lourde (perte de positions dans les résultats de recherche). Tout cela sans oublier le ressenti pour le visiteur qui se casse les dents sur une page cassée.

Est-ce que le site se charge rapidement ?

Rapidement…un mot où tout est relatif. Le juge de paix est la donnée officielle fournit par Google lui-même sur son outil gratuit Page Speed Insight. Les pages doivent idéalement se charger en moins de 3 secondes. Faites le test, vous verrez l’ampleur des dégâts par vous-même. Il faut savoir que chaque seconde de chargement en plus diminue de 7% la conversion sur le site.

pagespeedinsight populoweb

Est-ce que le site est lourd ?

Généralement, la vitesse de chargement se dégrade si le site est lourd. Cependant, un site qui se charge rapidement peut être trop lourd par rapport à ce qu’il devrait. Utiliser l’outil gratuit GTMetrix permet de voir tout cela. Faites le test sur votre site. Les deux premiers résultats (les lettres) doivent être en vert. Si orange, il y a un peu de travail. Si rouge, il y a beaucoup de travail (pas forcément complexe mais beaucoup).

gtmetrix-populoweb

Voilà pour la base de travail. En appliquant ces recommandations, n’importe quel site voit ses positions s’améliorer en moins d’un mois, sans rien faire de plus.

Oui, ce n’est pas parfait. Oui, le site internet ne passe pas de cheval boiteux à cheval de course, mais quelque part entre les deux. Oui, le site web peut être encore amélioré, mais ça demande plus de travail de recherche et de travail de modifications. Je peux vous accompagner et même le faire pour vous, mais là, il faut me contacter car chaque cas est différent, chaque solution sera au cas par cas.

Ces optimisations et vérifications de base sont à faire, peu importe que votre site reçoivent actuellement beaucoup de trafic ou non, peu importe que le trafic augmente ou diminue de jour en jour, peu importe votre thématique.

Je vois encore trop de sites avec les pages créées par défaut lors de la mise en place du site, du thème. Je vois encore trop de e-commerces avec des photos de plus de 3Mo là où il ne faut pas dépasser 0,1Mo. Je vois encore trop de sites vitrines avec des liens brisés, des pages en 404 (en erreur). Je vois encore trop de site de vente en ligne sans le petit cadenas du https. Je n’aborde même pas les manquements pour les cookies, pour les mentions légales, la politique de confidentialité, etc.

Pour un audit complet de site il faut prévoir minimum 50 heures de travail et avoir recours à une dizaine d’outils (en marjeure partie payants). Là, ce n’est plus « la base ». C’est important, mais il n’est plus possible de faire ça quand on a deux minutes devant soi.